Celestron_EdgeHD_Test Celestron_EdgeHD_Test
Logo_ovision
OPTIQUE ET VISION
6 bis avenue de l'esterel 06160 JUAN LES PINS
Tél.04.93.61.18.83   Fax.04.92.93.09.83
ovision@aol.com
Nouveaux Celestron série Edge HD

Test du modèle C8 Edge HD


Nous avons réceptionné les premiers Celestron Edge HD que nous avions présentés à la page suivante...
Bien sûr nous ne vous en parlons pas sans les avoir essayés depuis déjà plusieurs nuits.
Nous avons conduit notre première campagne de tests des modèles C8 Edge HD et C11 Edge HD, voici nos premières conclusions ...

Test du modèle C11 Edge HD à cette page.
Qu'est ce que le concept Celestron Edge HD?

Une nouvelle série de télescopes Celestron Schmidt Cassegrain, équipés d'innovations majeures:

. Correcteur de champ intégré dans le baffle, fournissant un champ bien corrigé sur une surface significative.
. Système de blocage du miroir primaire prévenant le phénomène du flopping ( affalement du miroir primaire qui est
mobile sur les longues poses, provoquant un filé des étoiles sur les images, et pouvant altérer la collimation).
. Events de mise en température sur le barillet primaire avec filtres antipoussières incorporés.
. Compatibilité directe Fastar ( le miroir secondaire peut être facilement retiré pour être remplacé par un système
complémentaire autorisant l'imagerie directement au foyer du miroir primaire ! ).
. Position du foyer confortable autorisant l'ajout de systèmes complémentaires dans le train optique ( correcteur de type
AO, focusers externes...).


Nous avons donc testé le 16 Mars le modèle C8 Edge avec une caméra QSI 583 lors d'une soirée avec un SQM de 17.04...

Après mise en température, le télescope a été collimaté près du méridien visuellement puis sur le capteur de la caméra
QSI583.
Les images visuelles fournissent une belle image de diffraction, bien concentrique, les plages intra et extra focales sont
remarquables, annonciatrices d'une bonne qualité optique. Ces instruments étant annoncés comme astrographes, place
aux tests avec caméra au foyer.
L'échantillonage résultant à cette focale était de 0.55" par pixel.

Une première mise au point a été réalisée sur la zone du méridien où l'instrument a été collimaté.
Premier bon point: l'étoile de focalisation ne bouge pas de la fenêtre de Maxim lors de la mise au point!
Le shifting ( déplacement de l'étoile dans le champ lié aux jeux internes du dispositif de focalisation) est donc très bien
contrôlé.
La focalisation se fait facilement et sans hésitation malgré la longue focale, l'optique est donc bonne et peu diffusante. La
molette de mise au point est agréable à manipuler et exempte de jeu.
Nous avons atteint avec des temps d'intégration de focalisation de 3 secondes une FWHM comprise entre 4 et 4.5 pixels (
à 0.55" par pixel).
La mise au point étant satisfaisante, nous avons alors bloqué le miroir à l'aide du système spécifique de verrouillage du
Celestron Edge HD: l'étoile là encore ne s'est pas déplacée notablement dans la petite fenêtre de focalisation.
Une brève image de quelques secondes nous a montré grâce aux valeurs de FWHM que le champ est remarquablement
homogène, y compris avec les petits pixels de 5.4 microns.

Après calibration de l'autoguideur, nous avons demandé à la monture de pointer M82.
La monture a franchi le méridien, le tube a basculé de 180 degrés.
Une image de contrôle du cadrage révèle que non seulement la collimation n'a pas bougé, mais que la mise au point n'a
pas du tout été altérée! Le système de focalisation et de blocage s'avère donc très efficace.

Malgré la forte pollution lumineuse, nous avons lancé une série de poses de 15 minutes sur M82, à pleine résolution de la
caméra. Les valeurs de FWHM constatées sont entre 4.5 et 5.5 pixels, soit 2.5 et 3".

















Les étoiles ne montrent pas d'ovalisation notable: le miroir est donc parfaitement maintenu par le système de blocage sur
les longues durées.


Bien entendu nous allons enrichir cette page au fur et à mesure de nos autres essais, mais d'ores et déjà voici nos
conclusions:


Nous avons aimé:


. La planéité du champ et qualité optique.

. L'efficacité du système de focalisation.

. Le shifting et le flopping parfaitement maîtrisés.

. Positionnement du foyer confortable permettant le positionnement d'accessoires complémentaires dans le train
d'imagerie: focusers externes, correcteurs de type SBIG AO...



Nous avons moins aimé:


. Les vis de focalisation cruciformes.

. La platine de montage trop souple pour le modèle C11, gagnant à être remplacée par une platine Losmandy pour
garantir une bonne rigidité et orthogonalité, notamment sur les montures ne compensant pas les défauts d'orthogonalité
et les flexions instrumentales.

. Le système de focalisation nécessite de légèrement desserrer le verrouillage de position du primaire lors des retouches
de mise au point, cela n'est pas un défaut en soit mais fait perdre un peu de temps: cela pourra être évité en installant un
système de focalisation externe de type Optec ou Robofocus tels que présentés sur nos pages Optec ou Accessoires. De
plus ces accessoires permettent une focalisation automatique et/ou asservie aux variations de température sans toucher au
télescope.


Ceci conclut nos premiers tests...
Bilan plus que positif!

Nous serons d'ailleurs au prochain NEAF 2010 près de New York, où nous vous tiendrons au courant des dernières
nouveautés de Celestron !!!
Test du C8 Edge HD sur monture Astro-Physics 600GTO, caméra QSI 583 wsg.